• Thérapie - Sebastian Fitzek

    Ah voilà, je commençais à languir de retrouver ces sensations de stress, de troubles, de mystère, de réflexion, de doutes au détour d'un polar. Et bien le voici!

    Josy, douze ans, disparaît au cours d'une consultation chez un énième spécialiste censé trouver une piste de diagnostic à sa mystérieuse maladie qui l'assaille depuis plusieurs mois et qui l'affaiblit de jour en jour. Son père, le célèbre psychiatre Viktor Larenz, attend dans la salle d'attente, mais ne reverra pas réapparaitre sa fille.

    Quatre ans plus tard, Viktor Larenz, toujours dans l'espoir de retrouver sa fille, est approchée par une femme qui se dit romancière mais aussi atteinte d'une forme de schizophrénie qui voit ses personnages imaginaires devenir réels. Et quand elle lui évoque son dernier roman entamé qui raconte l'histoire d'une jeune fille atteinte d'un mal mystérieux et qui disparaît soudainement, le cœur et le cerveau de Viktor s'emballent pour entrer petit à petit dans une vague obsessionnelle. Il veut connaître la suite de ce roman coûte que coûte.

    Un très très bon thriller psychologique qui m'a tenu en haleine jusqu'au bout, qui m'a mené sur de fausses pistes (ce qui est pour moi le plus extasiant dans le polar), tout cela sur un fond de pure schizophrénie.

     

    Thérapie - Sebastian Fitzek : 5/5


    votre commentaire
  • Upside down - Juan Solanas

    J'ai tendance à vite mettre les histoires (film ou livre) de science-fiction de côté car je n'accroche vraiment pas souvent. Et là j'avais sur mon pc un film dont je ne connaissais absolument pas le pitch.

    Je l'ai lancé, j'ai regardé, j'ai été embarqué contre toute attente dans cette histoire d'amour mignonette sur fond de parabole sociale tellement vraie. Un monde où la pauvreté et l'insalubrité règne, là où se trouve Adam. Et au dessus de sa tête, avec une gravité inversée, un monde d'abondance, des lumières scintillantes, là où vit Eden.

    Adam vit avec le souvenir d'avoir un jour rencontré Eden aux sommets de deux montagnes dont les cimes affleuraient.

    Aujourd'hui Adam découvre qu'Eden travaille dans cette grande tour reliant les deux univers opposés. Il décide donc d'intégrer cette gigantesque entreprise pour la retrouver...malgré l'interdiction formelle d'entrer en contact avec toute personne de l'autre monde.

    J'ai adoré ces images de gravités opposées, cette parabole sur le monde divisé en deux....les riches qui exploitent les pauvres pour être plus riches. Et je ne cache pas que la petite histoire d'amour m'a bien plu aussi avec deux beaux acteurs (Kirsten Dunst et Jim Sturgess).

     

    Upside down - Juan Solanas : 4/5


    votre commentaire
  •  

    L'heure d'avant - Colin Harrison

    Georges Young, avocat d'un cabinet réputé grâce à son ancien dirigeant charismatique Wilson Corbett, se voit confié une mission inattendue. Mme Corbett, veuve de Wilson, a également perdu son fils récemment. Celui-ci s'est fait renversé une nuit par un camion. Mais Mme Corbett n'a qu'une idée en tête, un mystère à résoudre avant de s'éteindre face à la maladie insidieuse, savoir ce qu'a fait son fils durant sa dernière heure de vie. Et cette mission revient à Georges. Il peut difficilement refuser car il doit beaucoup à Mr Corbett, celui-là même qui l'avait pris sous son aile au sein du cabinet.

    Seulement cette enquête va prendre une tournure insoupçonnée, Georges va être confronté à des situations tendues et des personnes peu bienveillantes. Et pour quel résultat? S'y est-il suffisamment préparé? Pourquoi avoir accepté cette tâche?

    Je suis mitigé sur ce roman qui manque de corps, de force pour réellement transporter le lecteur dans cette intrigue. Je termine le livre avec peu de sensations et l'envie d'attaquer un suivant. Alors bon, au suivant.....

     

    L'heure d'avant - Colin Harrison : 2/5

     


    votre commentaire
  • Le voyeur - Brian Freeman

    Oh que ça me manquait de remettre un peu de vie à ce blog. Evidemment, je repars sur ce qui me plait le plus: le polar. Et pour reprendre, je suis ravi de vous présenter celui-ci. Même si j'ai mis du temps à le terminer, je ne regrette pas de l'avoir ouvert.

    Jonathan Stride, chef de la brigade criminelle de Duluth, se voit replonger dans un sombre passé, trente ans plus tôt, où Laura, la sœur de celle qui allait devenir son épouse, fût assassinée sauvagement à coups de batte de baseball. L'affaire a été classée à l'époque, mais c'était sans compter sur l'arrivée soudaine à Duluth d'une journaliste, venue écrire un livre sur le drame qui a secoué cette province il y a trois décennies. Commence alors une sorte de coup de pied dans la fourmilière qui vient tout remettre en branle. Stride s'en fait une mission et ne pourra plus lâcher l'affaire avant de l'avoir résolue. Mais à quel prix?

    Ce roman est vraiment bien ficelé, il m' a mené sur de nombreuses fausses pistes, ce qui est le plus exaltant dans un polar, les personnages sont formidablement construits....bref le bouquin qu'il me fallait pour reprendre du service.

     

    Le voyeur - Brian Freeman : 4/5


    votre commentaire
  • Une illusion passagère - Dermot Bolger

    Martin, quinquagénaire irlandais, haut fonctionnaire rattaché à un ministère, est en voyage officiel en Chine. Sa vie lui semble bien pauvre, perdu dans sa vie de couple et de père, alors ce voyage est pour lui un moyen de s'évader. A l'hôtel où il réside, il profite de cette opportunité pour se faire plaisir et s'offrir un massage.

    La jeune femme qui s'en charge lui permet de regoûter  aux plaisirs simples et précieux, être touché, désiré. Une complicité naît entre les deux, ils se livrent jusqu'au moment où elle lui propose de monnayer la suite. Que fera-t'il? Succombera-t'il à cette tentation?

    Un roman simple, intelligent mais qui peine à accrocher vraiment le lecteur que je suis.

     

    Une illusion passagère - Dermot Bolger : 2/5


    votre commentaire
  • Le philosophe qui n'était pas sage - Laurent Gounelle

    Il me tardait de lire un 2ème livre de Laurent Gounelle après l'excellent "le jour où j'ai appris à vivre". Ici, le sujet n'est pas le même, il ne s'agit pas de quête personnelle mais plutôt, derrière l'histoire de Sandro, un homme qui semble vouloir s'acharner à vouloir détruire le bonheur simple d'une tribu de la forêt amazonienne, d'une très belle et profonde réflexion sur les fondements de notre société actuelle. Beaucoup de thèmes y passent: l'éloge de la beauté physique, l'appât de l'argent, la crise écologique.

    J'aime beaucoup l'écriture simple de Laurent Gounelle qui, une fois de plus, ne m'a pas déçu. Si, comme moi, vous rêvez secrètement d'un changement profond de la société, lisez ce roman.

     

    Le philosophe qui n'était pas sage - Laurent Gounelle : 4,5/5


    votre commentaire
  •  

    Connection - Cas Haley

    Je ne sais pas vous mais moi, dès que le soleil et ses premiers rayons enveloppants arrivent, j'ai envie d'écouter du reggae. Il y a quelques temps j'avais découvert ce mec sur une vidéo buzz d'une émission de télé américaine (ici) où il reprenait le mythique "Walking on the moon" du groupe Police, mais en version reggae. Et voilà que j'apprends que par la suite Cas Haley a sorti un album.

    Alors Connection a été commandé et a effectué un petit vol USA-France pour atterrir dans ma boîte aux lettres. Bon ok je suis mauvais sur le bilan carbone de ce plaisir musical mais je contribue à soutenir un artiste et ça, c'est cool.

    En extraits ici, "Release me" et "Here I come".

     

    Connection - Cas Haley : 5/5

     

     


    votre commentaire
  •  

    Un avion sans elle - Michel Bussi

    Un avion s'écrase sur un flanc de montagne, une catastrophe qui ne laisse aucune chance aux nombreux passagers et membres d'équipage. Mais voilà, un miracle peut survenir. Un nourrisson d'environ trois mois est retrouvé à plusieurs mètres de la carlingue carbonisée, encore en vie. A peine une égratignure.

    Le problème est que, sur le fichier relatif au vol, deux couples avec une fillette de trois mois ont embarqué dans cet avion. Deux bébés possibles, Lily-Rose ou Emilie? A l'époque, pas de test ADN alors deux familles, deux couples de grands parents vont se déchirer car persuadés chacun de leur côté que la miraculée est leur petite-fille.

    Crédule Grand-Duc, détective privé, est chargé de découvrir la véritable identité de cette petite.

    Ce roman est une perle, avec une tension qui monte crescendo pour le plus grand plaisir du lecteur. Il est impossible de le lâcher une fois ouvert. Jusqu'au bout, le lecteur tente désespérément de percer le mystère de cette énigme. Vivement conseillé.

     

    Un avion sans elle - Michel Bussi : 5/5


    votre commentaire
  • Je pars demain pour une destination inconnue - Maud Tabachnik

    Voilà 70 ans que la seconde guerre mondiale et son lot d'horreurs est terminée. La population juive a été traitée comme du bétail sous les ordres d'un petit brun moustachu qui prônait la blondeur arienne, incroyable quand même! L'extermination des Juifs a été commanditée par le Führer mais sans la complicité d'autres cinglés, de collabos dans les autres pays, l'innommable a continué même une fois la guerre finie.

    Dans ce roman de Maud Tabachnik, il est question d'hommes, femmes et enfants juifs, perdus dans une Europe meurtrie, loin de leur terre, la Palestine, leur terre désormais sous l'égide de l'Angleterre. Cette même Angleterre qui a de nombreux arrangements avec les pays limitrophes arabes, une question de pétrole et de gros sous quoi!

    Une odyssée est en cours de préparation sur le sol français, régie par plusieurs personnes jeunes et déterminées. Le but est de faire embarquer à bord du President-Warfield 4500 personnes, prisonniers juifs répartis dans plusieurs pays d'Europe, et de les ramener sur leur terre, la Palestine. Un plan d'action mené sur 2 années par la Haganah, armée juive clandestine, plan favorisé par plusieurs personnes en France dont l'Abbé Glasberg qui a ses entrées dans les ministères.

    Seulement l'Angleterre veille au grain et ne compte pas réduire sa politique de limitation d'émigrés juifs. S'en suit une traversée maritime du President-Warfield, qui changera de nom en cours de route pour Exodus, où l'armée anglaise fera tout son possible pour faire capoter le projet.

    Un très bon roman qui m'a appris beaucoup de choses sur le conflit juifs/arabes en Israël (nom donné au pays, déclaré le 14 mai 1948 par l'ONU, issu de la division de l'Etat palestinien et qui compte environ 75% de ressortissants juifs). Maud Tabachnik a su retranscrire ce fait réel en nous plongeant au cœur de son organisation en citant des personnages ayant vraiment existé.

     

    Je pars demain pour une destination inconnue - Maud Tabachnik : 4/5


    votre commentaire
  • Et de deux - Lawrence Block

    Lorsqu'Alex se réveille avec la gueule de bois dans une chambre d'hôtel plutôt sordide, il sait qu'il a de nouveau abusé avec l'alcool et que la journée à venir va ressembler à une longue lutte. Mais quand il s'aperçoit qu'une jeune femme est à ses côtés et qu'elle baigne dans son sang, la gorge tranchée, là la journée à venir risque fortement de se compliquer. D'autant qu'Alex est sorti, il y a peu, de prison où il a purgé sa peine ... pour le meurtre d'une jeune femme. Ce crime, Alex l'a toujours nié, il ne l'a pas commis. Mais là, un probable deuxième commence à faire tâche. Sa solution, fuir car tout laisse penser qu'il est coupable. Sinon, qui pourrait lui en vouloir au point de lui faire porter le chapeau deux fois.

    Je n'ai tout simplement pas été emballé par ce roman qui peine un peu à se construire une intrigue qui, même si finalement elle se tient, je dirais naïvement qu'il manque un truc.

     

    Et de deux - Lawrence Block : 2,5/5


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires